12 Apr 2012

Equifax Canada annonce un nouvel indicateur économique - Indice de recherche du crédit

Toronto, ON, le jeudi 12 avril 2012 – Selon l’Indice de recherche du crédit MD d’Equifax Canada, une nouvelle mesure dans le rapport sur les tendances du crédit à la consommation de l’entreprise (pour le premier trimestre se terminant en mars), les nouvelles demandes de crédit des consommateurs canadiens ne sont que de trois pour cent inférieures à ce qu’elles étaient 24 mois avant la crise financière qui a commencé en 2008.

L’Indice de recherche du crédit est un ratio qui calcule la vitesse à laquelle les consommateurs demandent du crédit sur une période de temps comparativement à la moyenne des demandes de crédit reçues en 2007. En effet, 2007 est considérée comme étant l’année la plus représentative en matière de volume type pour les demandes de crédit à la consommation.

« Notre Indice de recherche du crédit est un excellent indicateur de l’appétit des consommateurs pour du nouveau crédit, car il indique le nombre réel d’interrogations de recherches de crédit ou demandes de crédit reçues par les institutions financières durant un mois donné, comparativement à l’activité normale. Il s’agit du meilleur témoin pour nous aider à comprendre le comportement du consommateur en ce qui a trait à la recherche de crédit supplémentaire ou nouveau. » explique Nadim Abdo, vice-président, Service des analyses et de consultation, Equifax Canada.

Une valeur indice supérieure à 100 implique que les demandes de crédit ont augmenté par rapport à 2007, alors qu’une valeur indice inférieure à 100 implique que les demandes de crédit ont baissé par rapport à 2007.

Par exemple, un indice de 105 implique que les demandes de crédit à la consommation sont de 5 pour cent supérieures à ce qu’elles étaient en 2007 alors qu’un ratio de 95 implique que les demandes de crédit à la consommation sont de 5 pour cent inférieures à ce qu’elles étaient en 2007.

Selon le rapport d’Equifax, la hausse la plus importante dans les soldes impayés apparaît dans les prêts de financement automobile et les portefeuilles de crédit-bail qui ont augmenté de 10 pour cent par rapport à la même période l’an dernier.

Toujours selon ledit rapport, l’endettement à la consommation total au T1 de 2012 (excluant les créances hypothécaires) a augmenté de 3,4 pour cent comparativement à la même période l’année précédente. Les nouveaux prêts ouverts au T1 de 2012 étaient près de 1 pour cent supérieurs à ce qu’ils étaient une année auparavant.

« Il n’est pas surprenant de voir que le crédit à la consommation continue d’augmenter étant donné les niveaux améliorés marqués dans les défaillances et les faillites de consommateurs constatés au cours de l’année dernière et les taux d’emprunt à la consommation à un minimum record. » ajoute monsieur Abdo.

Pour les graphiques détaillés, allez à :

 

http://www.equifax.com/international/canada/Consumer_Credit%20Trends_Q12012.pdf

 

 

Autres résultats du rapport sur les tendances du crédit à la consommation au T1 selon Equifax Canada :

  •  Les dettes sur carte de crédit ont continué de baisser ces six derniers trimestres. Elles ont baissé de 2,1 pour cent au T1 de 2012 par rapport à la même période l’an dernier. C’est le seul portefeuille du crédit à la consommation qui affiche une baisse de ses soldes.
  • La moyenne des prêts bancaires à tempérament a augmenté de 3,7 pour cent pour la même période l’an dernier et la moyenne des prêts bancaires renouvelables (marges de crédit) n’ont augmenté que de 1,4 pour cent.
  • Les défaillances sur 90 jours continuent de s’améliorer et ont baissé de 7,6 pour cent par rapport à la même période l’an dernier.
  • Les faillites de consommateur ont également continué de s’améliorer et ont baissé de 3,1 pour cent pour la même période l’an dernier.