06 Nov 2012

Selon Equifax Canada, les défaillances de consommateurs sont à leur plus bas niveau d¿avant la récession

Toronto, ON, 6 novembre 2012 – En date du 30 septembre 2012, les défaillances des consommateurs ont chuté de 1,22 pour cent, le niveau le plus bas depuis l’avant crise financière selon le Rapport trimestriel des tendances du crédit du 3e T d’Equifax Canada.


Toujours selon ce même rapport, les dettes totales non hypothécaires des Canadiens ont connu une légère hausse de 1,8 pour cent depuis l’an dernier.


De plus, les soldes des cartes de crédit continuent de baisser alors que les autres produits de crédit comme les prêts bancaires et les lignes de crédit affichent une croissance très modérée par rapport à la même période l’an dernier. 


La plus importante hausse a été enregistrée du côté des prêts exclusifs de financement automobile qui ont connu une hausse de 9 pour cent comparativement à l’an dernier. Selon le rapport, les prêts de financement automobile affichent le plus faible taux de défaillance.


« Le fait de voir les défaillances tomber à un minimum record de 1,22 pour cent est un signe des plus positifs, car cela signifie que les consommateurs s’acquittent bien de la gestion de leurs obligations. Ces deux dernières années, la croissance du crédit a considérablement ralenti et l’appétit des Canadiens pour du nouveau crédit a également diminué. Selon l’Indice de recherche de crédit d’Equifax, qui mesure la vitesse à laquelle les consommateurs cherchent de nouvelles facilités de crédit, la demande des consommateurs pour du nouveau crédit est de 9 pour cent plus faible que ce qu’elle était avant la crise financière. » commente Nadim Abdo, vice-président des Solutions de consultation, Equifax Canada.


Cristian deRitis, directeur principal de l’Économie du crédit à la consommation à Moody’s Analytics a commenté ainsi le rapport : « Les conditions du crédit à la consommation au Canada restent stables et sont alignées sur les projections de Moody’s Analytics pour ce qui est du chômage et de la croissance du PIB. Le niveau d’endettement et le crédit disponible continuent d’augmenter à un rythme plus lent qu’il y a plusieurs années. Les soldes des cartes de crédit, du financement personnel et des prêts de ventes à crédit baissent, alors que les emprunteurs se tournent vers les prêts bancaires à tempérament et les lignes de crédit pour satisfaire leurs besoins. Le financement automobile continue d’enregistrer une croissance rapide alors que les Canadiens affluent vers les concessionnaires et les salles d’exposition. »
 
Autres observations relatives au rapport d’Equifax :

 

  • L’endettement non hypothécaire moyen des consommateurs au 3e T/2012 a connu une hausse de 2,6 pour cent ces 12 derniers mois, comparativement à une croissance de 4,4 pour cent pour la même période l’an dernier;
  • La dette moyenne sur les cartes de crédit a continué de diminuer ces huit derniers trimestres; elle a baissé de 3,6 pour cent au 3e T/2012 par rapport à la même période l’an dernier;
  • La moyenne des prêts bancaires à tempérament a augmenté de 4 pour cent par rapport à la même période l’an dernier alors que celle des prêts bancaires renouvelables (lignes de crédit) est restée stable;
  • Les défaillances de 90 jours continuent de s’améliorer et ont baissé pour atteindre le taux de 1,22 pour cent; et
  • Les faillites de consommateurs ont légèrement augmenté de 5 pour cent par rapport à la même période l’an dernier.

Consultez les graphiques détaillés à :

http://www.equifax.com/international/canada/Q3_2012_Consumer_Trends_Equifax_Canada.pdf