25 nov. 2013

La demande touchant les dettes à la consommation continue d'augmenter modérément alors que le taux national des retards à 90 jours et plus atteint un minimum record - rapporte Equifax Canada

Toronto, ON, lundi le 25 novembre 2013 – Selon le Rapport d’Equifax Canada sur les tendances nationales du crédit à la consommation du 3e T de 2013, les soldes totaux des dettes à la consommation (excluant les hypothèques) ont augmenté de 3,7 pour cent sur douze mois au 3e T de 2013 alors que le solde moyen par consommateur a augmenté de 2,3 pour cent.


Sur douze mois, les soldes sur les automobiles ont augmenté plus rapidement (+7,9 pour cent), alors que ceux sur les cartes de crédit ont affiché la croissance la plus lente à 2,6 pour cent.

Regina Malina, directrice de la modélisation et des analyses à Equifax Canada, faisait remarquer que « les ventes des véhicules automobiles au Canada continuent de progresser, reflétant une abordabilité accrue des véhicules et des offres très alléchantes. Bien que ce secteur soit des plus actifs, il est nécessaire de continuer à en surveiller le rendement, à cause de changements possibles dans le panorama financier actuel, y compris les offres liées aux automobiles et l’augmentation des taux.»


Bien que l’augmentation de l’endettement soit préoccupante, les consommateurs continuent de faire leurs paiements mensuels. Le pourcentage de prêts non hypothécaires en retard de 90 jours ou plus est tombé à 1,13 pour cent au troisième trimestre, un nouveau minimum record. Le taux national des défaillances sur hypothèques à 90 jours ou plus reste stable, affichant une légère tendance à la baisse.


Malgré le désir accru de vouloir emprunter, les soldes moyens, les limites et les taux d’utilisation des comptes nouvellement ouverts ont été plus faibles qu’à la même période l’an dernier.


L’appétit des consommateurs canadiens pour le crédit continue d’augmenter. Les demandes de crédit ont été de 5 pour cent plus élevées qu’au même trimestre l’an dernier. Reflétant des conditions économiques plus vigoureuses, les demandes ont fait un bond de 7,0 pour cent dans les provinces de l’Ouest, mais ont chuté de près de 1,0 pour cent au Québec.


Bien que les dettes augmentent dans tous les groupes d’âge, c’est le groupe des 65 ans et plus qui accumule le plus rapidement des dettes. Les aînés continuent toutefois de se comporter de manière responsable sur le plan financier comme en font foi leurs tendances en matière de paiement.


Les taux de défaillance sont tombés de façon régulière dans toutes les régions. La meilleure performance en matière de remboursement a été à Calgary et à Edmonton avec seulement 1 pour cent des prêts non hypothécaires en retard de 90 jours ou plus. Toronto a enregistré la pire performance parmi les grandes villes avec un taux de défaillance de 1,5 pour cent.

Cristian deRitis, directeur principal de l’économique du crédit à la consommation à Moody’s Analytics, a commenté le rapport d’Equifax en ajoutant que les « tendances du crédit chez les consommateurs restent solides alors que la consommation des ménages continue de soutenir la croissance économique. Avec des taux d’intérêt qui devraient rester peu élevés au cours de 2014 à cause de la faible croissance aux États-Unis et en Europe, le rendement devrait rester favorable. Les risques à long terme de cette perspective comprennent une augmentation brusque des taux d’intérêt qui entraînerait une hausse marquée des paiements, surtout des paiements hypothécaires. Toutefois, les consommateurs pourraient avoir de la difficulté à payer leurs factures s’il y avait un ralentissement de la croissance des exportations, particulièrement dans l’Ouest. » explique monsieur deRitis.


Pour plus de détails, cliquez sur